Combien coûte l’entretien d’une voiture électrique ?

En tant que véhicule électrique, la voiture électrique est un moyen de transport écologique, très sollicité depuis ces quelques années. Mais pour qu’elle puisse rester performante, il est essentiel d’assurer sa maintenance. 

L’avantage de ce type de véhicule est que son coût d’ entretien est moins onéreux que celui de son homologue thermique. Cela est principalement dû au nombre restreint de ses pièces détachées. Découvrons donc les spécificités relatives à l’ entretien des véhicules électriques et le budget à prévoir pour cela.

Les principales pièces à entretenir chez une voiture électrique

Les véhicules électriques disposent de quelques pièces maîtresses qui sont les principaux acteurs de son bon fonctionnement. Ces pièces nécessitent un entretien facile grâce à une mécanique simplifiée.

Le moteur électrique

L’entretien du moteur d’une voiture électrique est d’une grande simplicité par rapport à un moteur essence. Il ne possède ni courroie, ni durites, ni joint de culasse. Il fonctionne grâce à champs magnétique de transmission de courant. En effet, il ne requiert également aucune vidange, aucun changement de filtre et aucun lubrifiant.

De plus, comme le moteur est électrique, la voiture électrique n’a donc pas besoin d’un système d’échappement. De ce fait, il est dépourvu de ligne d’échappement.

La batterie électrique

Parmi les éléments essentiels de la voiture électrique, la batterie de voiture électrique constitue l’élément central assurant le fonctionnement de l’ensemble du mécanisme du véhicule. C’est d’ailleurs la partie la plus chère des voitures électriques. 

Généralement, la durée de vie d’une batterie varie de 10 à 15 ans lorsqu’elle est utilisée dans des conditions normales. Cette dernière se recharge via une borne électrique ou bien une prise domestique.

Généralement la batterie ne nécessite pas un entretien, mais sa longévité va dépendre de l’utilisation faite de la voiture électrique ainsi que des cycles de recharge effectués.

Il faut savoir que lorsqu’une batterie perd en capacité, soit une charge en dessous de 70 ou 75%, cela signifie qu’il est temps de la remplacer. 

Il est possible de bénéficier d’une garantie auprès de son constructeur lorsque la batterie aurait atteint un seuil de capacité. 

Par exemple, les batteries de traction sont remplacées après 160 000 km avec 70% de capacité de charge.

Les consommables

Pour l’ entretien voiture electrique les consommables sont également à prendre en compte. Il faut savoir qu’en matière de nombre de pièces, vous pouvez compter près de 2000 pièces pour le groupe motopropulseur d’une voiture thermique, tandis que les voitures électriques ne comptent qu’une vingtaine de pièces.

Cependant, au niveau de ces consommables, il est indispensable de veiller au bon fonctionnement des composants du véhicule en faisant attention à la surveillance régulière des fluides suivants :

  • Le liquide de refroidissement pour le moteur et la batterie
  • Le liquide de frein
  • Le liquide de lave-glace
  • Le liquide de transmission (notamment chez les modèles tesla model s)

Les freins

Les freins des voitures électriques sont moins exposés à l’usure et donc moins contraignants. Cela est dû au fait que le système de freinage permet de récupérer de l’énergie perdue, puis de la stocker dans les batteries du véhicule. De ce fait, la batterie pourra être alimentée progressivement à chaque coup de frein. 

La batterie auxiliaire

Ce composant est indispensable aux voitures électriques, d’ailleurs il permet de maintenir la performance de l’engin. Cette batterie 12 V nécessite une bonne charge à chaque utilisation du véhicule.

Chez les véhicules électriques comme renault zoé par exemple, il est indispensable de procéder au changement de la batterie 12 V tous les 3 ans. Cela permet à ces voitures électriques de maintenir le bon fonctionnement de son éclairage mais aussi de sa partie électronique.

Les points de contrôle

Pour l’entretien d’une voiture électrique, il suppose de vérifier certains points de contrôle englobant le système électrique de l’engin. Également, le véhicule doit subir certains tests tout au long de son contrôle technique.

Les éléments à examiner sont donc les suivants :

  • Tous les équipements électroniques et électriques du système
  •  Le système de recharge du véhicule
  •  La batterie de traction

Comme elle est dépourvue d’un système d’embrayage, de pistons ou encore de boîte de vitesses et de carburateur, la vérification technique des éléments est donc plus réduite.

Au niveau du contrôle technique réalisé par un expert, les points de contrôle suivants sont alors examinés :

  • Les pneus
  • Le filtre à air
  • Les amortisseurs
  • Les plaquettes de frein
  • La batterie électrique

Les autres contrôles traditionnels de la voiture électrique

En termes de ressemblance, l’entretien d’une voiture électrique peut aussi, tout comme le véhicule classique, intervenir dans le contrôle des éléments suivants :

  • Le châssis
  • La direction
  • La carrosserie
  • La suspension
  • L’essuie glaces
  • La climatisation
  • Les pneumatiques
  • Les éléments de confort

Le coût d’ entretien d’une voiture électrique

Une bonne économie réalisée

En termes de coût d’entretien, l’entretien d’une voiture électrique serait de 20 à 30% moins cher que celui d’une voiture thermique. En sachant que les pièces à entretenir sont plus nombreuses pour un véhicule classique, le véhicule électrique lui, dispose de pièces qui ne s’usent pas facilement et qui sont donc durables. 

De ce fait, il est possible de réaliser une économie pouvant atteindre presque les 4000 euros en moyenne.

Des révisions moindres

De plus, le nombre de visites est réduit pour une voiture électrique, car elle subit un contrôle que tous les 30 000 km effectués. Chez la voiture thermique, le contrôle doit se faire tous les 15 000 km (essence) et 20 000 km (diesel).

Ce n’est seulement à partir que de son quatrième anniversaire que la voiture électrique est soumise à un contrôle technique tous les deux ans.

Le budget à prévoir

Pour l’entretien d’une voiture électrique , il est important d’inclure les coûts suivants dans le budget d’entretien :

  • Le changement de batterie
  • Le changement de pneus (en fonction de l’usure)
  • Le changement des plaquettes de frein (en fonction du kilométrage)
  • La direction
  • La suspension
  • Les amortisseurs

Ainsi tous ces avantages permettent de favoriser les économies que les conducteurs peuvent réaliser avec les voitures électriques.

Il faut savoir que le tarif  va aussi dépendre du type de voiture électrique acheté. S’il s’agit d’une voiture électrique neuve, le budget à prévoir peut être minime durant les premières années. 

Cependant, pour une voiture électrique d’occasion, il faudra prévoir un budget d’entretien plus élevé car cette dernière a déjà roulé.

Dans tous les cas, la plus grosse dépense qu’il est possible de faire en matière de véhicule électrique est le changement de la batterie. Il est possible de se procurer une nouvelle batterie à un prix atteignant les 10 000 euros, selon le modèle de la voiture électrique.

Le coût d’entretien à partir du 5ème anniversaire

Au bout de la cinquième année d’utilisation de la voiture électrique, il faut savoir que cette dernière requerra un entretien plus fréquent. En effet, plus la voiture roule, plus il faut porter attention à ses pièces.

Généralement, durant les premières années (2, 3 ans), le coût d’entretien de la voiture électrique est estimé à 120 euros par an. 

Après avoir atteint la 5ème année, le coût d’entretien de la voiture électrique peut s’élever en moyenne à 800 euros par an, comparé à 1000 euros par an chez le modèle thermique.

L’entretien professionnel de la voiture électrique

Certains entretiens peuvent s’effectuer chez soi, c’est-à-dire par le conducteur lui-même, tandis que d’autres révisions nécessitent l’expertise d’un professionnel de confiance. En effet, il est important de faire appel à un professionnel formé bénéficiant d’une habilitation en matière d’intervention mécanique et électrique.

Selon le cadre législatif de l’article R4544-9 ET R4544-11 du Code du travail, le personnel doit suivre une formation spécifique d’une durée de 4 jours. Cette formation est utile pour la réalisation des travaux liés aux équipements électrifiés.

Ainsi, le professionnel aura donc à réaliser un entretien de l’automobile électrique sous une tension variant de 400 à 700 volts.

Concernant les niveaux d’habilitation à avoir, le personnel doit ainsi tenir compte de la norme suivante :

  • Indice BCL : Cela fait référence à la consignation de la voiture, c’est-à-dire des travaux de mise hors tension.
  • Indice BOL : Il s’agit de l’intervention non électrique sur la voiture
  • Indice B1L/ B2L : Cela fait référence : Cela regroupe les travaux électriques sur véhicule hors tension
  • Indice B1TL / B2TL : Il s’agit des travaux électriques sur véhicule sous tension
  • Indice B1XL / B2XL : Ce sont les interventions spécifiques électriques en rapport avec le dépannage et le remorquage de la voiture électrique.

La rentabilité de la voiture électrique

Même si le prix d’achat d’une voiture électrique semble être très onéreux en France, il faut savoir que sur le long terme, investir dans ce type de véhicule peut être rentable. 

En effet, le propriétaire bénéficie de frais d’entretien moindre par rapport aux voitures classiques. Cela est dû à une fréquence d’entretien beaucoup plus espacée par rapport à la voiture thermique, mais aussi à un suivi très peu contraignant.

Il est aussi possible de bénéficier des autres économies générées par la voiture électrique. Il s’agit entre autres d’une économie d’énergie, une bonne durabilité des batteries, des stationnements gratuits et des aides ou subventions de la part du gouvernement. De ce fait, s’occuper d’une voiture électrique ne fera pas dépenser autant qu’une voiture thermique tout au long de son utilisation.

Laisser un commentaire

À propos

Votre guide complet pour les bornes de recharges et accessoires.